La Veuve

Forum consacré à l'étude historique et culturelle de la guillotine et des sujets connexes
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La vie intime d'Henry-Clement Sanson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
piotr
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 2452
Localisation : Poland
Emploi : MD-but I'm not working in prison ;-)
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: La vie intime d'Henry-Clement Sanson   Dim 19 Avr 2009 - 22:00

http://www.culturagay.it/cg/recensione.php?id=10109
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dirk
Aide non qualifié
avatar

Nombre de messages : 19
Age : 51
Localisation : dusseldorf
Emploi : photographe
Date d'inscription : 26/02/2007

MessageSujet: Re: La vie intime d'Henry-Clement Sanson   Dim 3 Mai 2009 - 15:40

piotr a écrit:
http://www.culturagay.it/cg/recensione.php?id=10109

i must have this book! i am surprised to hear, that sanson and myself, we share the same penchant! Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5694
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: L'homosexualité Henri-Clément Sanson   Mer 31 Oct 2012 - 18:58


Les indices sur l’homosexualité du dernier des Sanson se trouvent aussi dans les archives de police. Une fiche y est présente dans le fichier BB4 : « Henri Sanson fils, exécuteur des hautes œuvres, pédéraste effréné. Il vit avec un jeune homme, Hubert dit Petit Jean, qui est son aide-exécuteur ».
Henri-Clément fait travailler ses amants comme aides à ses côtés.



Lettre autographe d’Henri Sanson fils

Source
:
http://jj-tryskel.hautetfort.com/archive/2012/02/12/sanson-de-pere-en-fils-a-en-perdre-la-tete.html

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5694
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Sanson jeté en prison pour dette   Jeu 23 Mai 2013 - 13:31


5 juin 1846 - Victor Hugo plaide pour sauver la tête du forestier régicide. C'est sans compter le bourreau homo.

Après l'exécution, Sanson est jeté en prison pour dette. Il en sort en mettant la guillotine en gage chez son créancier.

Mon Dieu, quelle histoire ! Un pair de France veut empêcher un bourreau homosexuel et escroc de guillotiner un forestier ayant tiré sur un roi bourgeois. C'est du Shakespeare, pire, du Haneke... […]

Pierre Lecomte est donc guillotiné le 8 juin par le bourreau Henri-Clément Sanson. L'histoire ne s'arrête pas là. Quelques heures après avoir exercé son triste office, Sanson est conduit en prison. Non pas qu'il ait saboté son boulot, mais parce que le bonhomme est une sacrée canaille dans le civil.

Quand il ne coupe pas des têtes, il tue le temps dans des tripots et dans des alcôves avec des gigolos qu'il couvre de cadeaux. Par la même occasion, lui-même se couvre de dettes qu'il est incapable d'honorer. Or, à cette époque, les débiteurs insolvables sont emprisonnés. Pas dans un cul-de-basse-fosse, mais à la prison de Clichy, un établissement de luxe : pas de cellules, mais des chambres agréables, promenades, visites nombreuses, bonne bouffe. Déjà, bien avant l'exécution de Lecomte, les recors (c'est le nom des agents chargés d'arrêter les endettés récalcitrants) suivent le bourreau à la trace. Mais c'est qu'il est difficile à pincer le rusé, car il connaît le règlement imposant les arrestations à Paris intra-muros et uniquement de 6 heures du matin à 6 heures du soir. Chaque matin, à l'aube, Sanson fait donc attention à quitter bordels et tripots pour rejoindre les faubourgs.

Le 8 juin pour exercer son office, Sanson doit forcément se rendre à Paris en plein jour. Les recors n'interviennent pas immédiatement. Ils le laissent prendre réception de son client, le couper en deux morceaux inégaux, puis convoyer ceux-ci jusqu'au cimetière de Clamart. Ils l'arrêtent quand il revient à son domicile parisien pour entreposer la guillotine. Après quelques jours passés à l'ombre, Sanson a une idée formidable pour se tirer d'affaire : il propose à son principal créancier de prendre en gage la guillotine, qui lui appartient, jusqu'au remboursement de sa dette de 3 800 francs. Opération conclue, Sanson peut sortir de prison. Mais il ne rembourse toujours pas. Aussi, le 17 mars 1847, quand le ministère convoque le bonhomme pour une nouvelle exécution, il n'a toujours pas récupéré son tranchoir. Affolé, il court chez son créancier qui refuse de rendre la guillotine tant qu'il ne sera pas payé. Sanson perd la tête de désespoir. Il n'a pas d'autre issue que d'avouer la vérité au ministère de la Justice. Voilà, le ministre est obligé de rembourser le créancier pour que le condamné à mort soit exécuté le 18 mars. Le lendemain, Henri-Clément Sanson est licencié. Sans espoir de trouver un job comparable dans le privé. Et sans retraite.
http://www.lepoint.fr/c-est-arrive-aujourd-hui/5-juin-1846-victor-hugo-plaide-pour-sauver-la-tete-du-forestier-regicide-c-est-sans-compter-le-bourreau-homo-04-06-2012-1469351_494.php

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La vie intime d'Henry-Clement Sanson   

Revenir en haut Aller en bas
 
La vie intime d'Henry-Clement Sanson
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La vie intime d'Henry-Clement Sanson
» Giuseppe Fieschi - Pierre Morey - Théodore Pépin -1836
» Quels visages pour Sanson ?
» Je me présente je m'appele Henry... ou pas...
» Emile Henry - 1894

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Veuve :: CES MESSIEURS DU PETIT MATIN-
Sauter vers: