La Veuve

Forum consacré à l'étude historique et culturelle de la guillotine et des sujets connexes
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Ratages et mutilations inutiles - aurait-on pu les éviter ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
monseigneur
Bourreau de village


Nombre de messages : 91
Age : 60
Localisation : PARIS Bastille
Date d'inscription : 23/02/2009

MessageSujet: Ratages et mutilations inutiles - aurait-on pu les éviter ?    Mar 3 Mar 2009 - 18:47

pour faire frissonner les amateurs , je ne résiste pas au plaisir de vous transcrire une partie d'un texte (paru dans "le canard tahitien de février 1967) , et confirmée par un témoin W.Puget qui relate l'exécution de KANADRA (ou Kénadra selon certaines versions) qui eut lieu le 6 Décembre 1905 à Nouméa.

Ce dernier , détenu (pour meutre de sa belle-mère) au penitencier de l'ile des Pins avait assasssiné un soir de février pour le voler, le meilleur de ses camarades.

Condamné à mort le 21 juin , KANADRA plus de cinq mois son recours en grace qui fût rejeté.

Le célèbre bourreau MASSE , décédé , personne n'avait songé à le remplacer, et en désespoir de cause ce fut un certain RIOSSET , chtimi de son état qui fut chargé de l'exécution...

on passe les détails... pour arriver directement à la fin de l'exécution :

... un bruit;sec , c'est le couperet qui descend et la mort avec. Est-ce fini? Non point. La place s'emplit alors d'un immense cri d'horreur.
Dans un dernier sursursaut d'énergie, le condamné s'est violemment débattu, si bien que le couperet l'a seulement scalpé du sommet du crane à la naissance du nez. Le malheureux hurle de douleur faisant aller sa tête de droite à gauche et implore pitié. Le docteur BLANDEAU , medecin requis pour la circonstance s'approche et recule épouvanté
Les membres crispés sous les liens,l'homme hurle toujours tandis que les auxiliaires de justice restent figés ne sachant que faire.
Enfin, monte le couperet, mais à mi-course des montants, la poulie se brise et retient coincé le couperet.
"Vite , une échelle" crie quelqu'un affolé.
Mais , où trouver une échelle à 4h45 du matin, quand tous les commerces ont portes closes.
....on attendra au total vingt minutes avant que l'on puisse remettre la machine en état.
Mais , maintenant , c'est le bourreau qui est défaillant, il ne sait plus quels gestes il doit accomplir jusqu'au moment où le Procureur Général lui crie: "Mais remettez donc la lunette". Encore quelques minutes . Enfin la tête tombe.
Dans la foule, personne ne dit que Justice vient d'être faite.


...Et W. Puget présent sur place, témoigne: Telle a été la première exécution capitale dont Nouméa a été le théatre;c'est un bien vilain début! Qu'on laisse donc la guillotine à l'ile Nou, et si on doit couper des têtes, qu'on les coupe loin des yeux de la foule; - Ce sera plus exécutif, plus humain et plus propre......

il est vraisemblable que ce genre de souvenir et de"ratages" a pas mal contribué également à la suppression de la peine de mort...

,
...[i]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CARNIFEX
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1492
Age : 45
Localisation : Angers(Maine et Loire)
Emploi : Justice
Date d'inscription : 20/02/2006

MessageSujet: Re: Ratages et mutilations inutiles - aurait-on pu les éviter ?    Mer 4 Mar 2009 - 13:08

Quelle horreur! affraid

_________________
Potius mori quam foedari
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
foudurail
Bourreau de village


Nombre de messages : 81
Age : 51
Localisation : Bruxelles
Emploi : Cheminot
Date d'inscription : 16/04/2007

MessageSujet: Re: Ratages et mutilations inutiles - aurait-on pu les éviter ?    Jeu 9 Juil 2009 - 10:24

Le pauvre pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.foudurail.org
Jones
Condamné à mort
avatar

Nombre de messages : 7
Age : 31
Localisation : Paris, Caen
Emploi : Infirmier, Etudiant en Histoire
Date d'inscription : 26/07/2009

MessageSujet: Re: Ratages et mutilations inutiles - aurait-on pu les éviter ?    Dim 26 Juil 2009 - 16:50

Le récit est tout simplement bluffant.

J'en viens quand même à me questionner sur l'intégrité de celui-ci. On sait tous bien que l'information criminelle de début de siècle rejoignait le besoin de l'évenementiel et de l'excitation publique. Un homme peut t'il réellement survivre 20min à une décapitation partielle de la moitié du visage? L'hémorragie massive qui en résulte peut, tout au plus, le faire agoniser 3min.

En tous les cas, témoignage historique très intéressant!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://havredepets.canalblog.com
Boisdejustice
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 1451
Age : 59
Localisation : USA
Emploi : Ingenieur
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: Ratages et mutilations inutiles - aurait-on pu les éviter ?    Dim 26 Juil 2009 - 21:15

La guillotine de Noumea etait probablement la guillotine Berger qu'on voit aujourd'hui au Musee de Bourail car cette machine "voyageait" dans toute la region (entre autre, une sextuple execution a Port Vila en 1931). Je crois qu'elle fut construite en meme temps que la guillotine de Stockholm (en 1903?) car elle comporte les memes jambes de force, tres caracteristiques, avec double-boulons sur le cadre.

Deux details techniques du recit me font penser qu'il n'est pas veridique:

D'une part la poulie brisee qui coince le mouton. La corde ne reste pas attachee au mouton durant la chute sur la guillotine Berger, de plus la poulie en bronze sur cadre en fer forge n'est pas apte a se briser dans une operation aussi ordinaire que la levee du mouton.

D'autre part une echelle speciale fait partie des outils indispensables au montage et au demontage de la guillotine Berger et etait livree avec chaque guillotine. La guillotine ayant ete montee durant la nuit il y avait forcement une echelle sur place. Cette partie du recit est completement invraisemblable.

Je crois que recit sent le "journalisme politique" avec saveur "abolitioniste" qu'on trouve dans beaucoup de faux reportages sur les executions manquees. On fabrique une histoire abominable afin de descrediter la peine de mort et la faire apparaitre cruelle et injuste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://boisdejustice.com
Invité
Invité



MessageSujet: Ratages et mutilations inutiles aurait-on pu les éviter ?   Jeu 13 Aoû 2009 - 17:46

Une chose me choque quant à l’efficacité des guillotines et notamment celles des modèles français que ce soit celui de schimdt ou de Berger, la considération pourrait n’être que purement technique mais je me permets d’y ajouter une dimension esthétique… vous allez me dire ce que vous en pensez…

Cette question me trotte dans la tête depuis un moment et est ravivée par la récente publication sur le site des photos « post-racourcicem » des chauffeurs de Douai.

Je constate à cette occasion que la ligne de coupe s’effectue à chaque fois par une ligne transversale allant de la base supérieure de la nuque, au raz de la mâchoire… Je trouve ce choix peu judicieux… et finalement peu pratique avec un résultat souvent très-très inesthétique (si cela peut encore avoir une importance…) qui rajoute un caractère cruel à cette mise à mort qui n’en avait déjà pas besoin…

Car au-delà de la section plus ou moins franche du cou, on assiste à une véritable mutilation de la tête du condamné avec le plus souvent une coupe qui suit de si près la mâchoire que, si le couperet ne se fiche pas directement dans la base du crane ou dans la partie postérieure de la mâchoire comme cela à pu arriver, celui-ci engendre une mutilation supplémentaire et fort inesthétique de la tête en mettant l’os de la mâchoire à nue. On comprend mieux l’utilité du couteau de boucher « planqué » dans une poche du panier car le niveau de coupe ne peut qu’induire le risque de voir un lambeau de peau ou de chair rattachant la tête au corps subsister…
Les exemples d’exécution ratées ou pour le moins grand-guignolesque sont là pour démontrer ce que je crois être une erreur flagrante de conception.

On remarquera de fait, sur la feilbeil germanique l’ajout d’une sorte de bandeau en cuir pardevant le pertuis de la lunette, lequel selon toute permettait d’y appuyer le front (ou le menton ?) du patient afin que l’angle formé par la tête et le cou du patient ainsi doublement immobilisée puisse offrir au couperet un angle de coupe optimum ou le couperet tranche le cou sans frôler la mâchoire au point de « l’éplucher »…
Cet ajout en outre devait assurer sans conteste un appui plus ferme à la lame, la tête immobilisée n’étant plus « bringuebalante » et la tête susceptible d’être rentrée dans les épaules, ce qui fût la cause de nombre d’exécutions peu ragoutantes…

La première question que je me pose est donc la suivante…
Pourquoi, ne pas avoir exploré une option ou le couperet ne tomberais pas devant mais derrière la lunette ?
On aurait pu imaginer une lunette amincie maintenant la tête et protégeant la mâchoire et empêchant aussi le condamné de rentrer la tête dans les épaules, et un rasoir tombant au raz de celle-ci comme dans le modèle courant, mais coté corps… il suffisait alors, pour rendre l’option pleinement efficace, de tirer légèrement vers l’arrière, soit manuellement les pieds du patient attaché soit encore, par un moyen de levier ou tout autre moyen, la bascule sur laquelle se trouve allongée le corps. Le cou ainsi disposé en extension offre une meilleurs rigidité (tant du fait de l’extension que de la complexion naturelle de la colonne vertébrale, laquelle est conçue pour fléchir essentiellement vers l’avant et non pas vers l’arrière… et un angle de coupe optimal.

Je ne sais pas si vous en avez déjà fait l’expérience de couper de l’herbe à la faux, mais vous aurez dans ce cas remarqué qu’il est plus facile de couper net un brin d’herbe sec et raide plutôt qu’une tige verte et souple, quand bien même son diamètre serait nettement inférieur tout ne tient au fait que plus la rigidité est grande plus la coupe est nette et aisée quand bien même la force à exercer devrait-elle un peu plus grande.

Sachant en outre que le cou est une compilation de partie molles (muscles, veines, trachée…) et de partie offrant une plus grande résistance (Colonne vertébrale)… il paraît évident que l’immobilisation et la « mise sous tension » (ou traction) du cou aurait ajouté à la propreté de l’opération.

Pour en revenir au fameux bandeau de cuir… la feilbeil ne fait que reprendre se principe en permettant à la lame de tomber sur une nuque naturellement rigidifiée du fait d’une légère flexion vers l’arrière et d’un appui double à ses deux extrémités (épaules / tête).

Toutefois, et pour faire moins compliqué toute en gardant la disposition et le sens commun de chute du couperet…
Pourquoi n’a-t-on pas adjoint (à ma connaissance) une seconde demi-lunette (en laiton par exemple) en partie avant inférieure des montants, laquelle aurait laissé un espace entre la lunette principale et par lequel serait passé le couperet ? (un peu à la manière de l’échancrure pratiquée sur les billots ou vient s’appuyer le menton)
On y gagnerait sur les deux tableaux… une mâchoire définitivement protégée et un cou mis en extension donc moins mobile et un risque de voir les parties molles moins déchirées… une sorte d’effet ciseau si vous préférez…

NB : Bon ok… je sais que ce genre de discussion autour d’une possible amélioration de la machine tant dans ses performances mécaniques qu’esthétiques, comporte de morbidité, mais je n’ai pu m’empêcher de lancer le débat d’autant qu’il nous ramène aux source de la conception de « la machine »…

NB bis : Veuillez pardonnez mes apparitions plus qu’anecdotiques en ces lieux… sachez tout de même qu’à défaut d’être acteur de ce forum, je n’en suis pas moins lecteur assidu. Wink


Hurlemort.
Revenir en haut Aller en bas
Boisdejustice
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 1451
Age : 59
Localisation : USA
Emploi : Ingenieur
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: Ratages et mutilations inutiles - aurait-on pu les éviter ?    Jeu 13 Aoû 2009 - 19:21

Les guillotines de Bruge et de Lucerne comportent une telle "double-lunette" inferieure qui assurait que le menton du patient ne soit pas entame.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://boisdejustice.com
fouche
Exécuteur cantonal
avatar

Nombre de messages : 125
Age : 48
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 07/04/2008

MessageSujet: Re: Ratages et mutilations inutiles - aurait-on pu les éviter ?    Ven 14 Aoû 2009 - 15:58

Cher hurlemort.

La coupure au raz de la machoire ou entamant celle ci était effectivement fréquente, et de nombreuses photos d'autres exécutés ou des observations médicales post mortem confirment que le cas que vous citez était fréquent.

J'ai mon explication: non pas une mauvaise configuration de l'engin ( le modèle Berger était parfaitement fini et entretenu de façon à ce que la lame glisse en fin de course contre la "façade arrière" doublée de métal, de la lunette, mais plutôt un réflèxe ultime du condamné qui, sentant la lunette se refermer, va tenter de dégager ou protéger sa tête en la reculant ou la rtentrant dans le cou.

Comme vous le suggérez, il aurait fallu une seconde demi lunette pour éviter celà. Ou, plutôt que de changer l'endroit de chute du couperet, exiger du "photographe" qu'il tire la tête jusqu'à la chute du couperet, afin de maintenir le cou sous la lame. Fernad Meyssonnier, modèle de professionnalisme comme premier adjoint, procédait ainsi, mais il fallait tout de même pas mal de cran...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Babydole123
Condamné à mort


Nombre de messages : 1
Age : 34
Date d'inscription : 31/08/2009

MessageSujet: Merci   Lun 31 Aoû 2009 - 5:40

merci de votre part


c'est une bonne idée


il semble intéressant



taux pret automobile comparatif credit auto voiture simulationUne simulation credit auto instannee et facile ici si vous avez une voituretaux pret automobile comparatif credit auto voiture simulation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
piotr
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 2417
Localisation : Poland
Emploi : MD-but I'm not working in prison ;-)
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Kanadra/Kenadra/Kenatia?   Dim 21 Mar 2010 - 16:46

UBLICLY GUILLOTINED.
A DISGUSTING AFFAIR.
[PKB6B ASSOCIATION.! (Received December 6, 10.50 p.m.) NOUMEA, December 6.

"Kenatia, an Arab recidiviste, found guilty'of the murder of a fellow prisoner afc the Isle of Pines, was publicly guillotined in the presence of 1000 spectators at daylight this morning in the public square of ' Noumea, in order to serve as an example to the Arab population. The culprit was brought to the scaffold in a vehicle escorted by gendarmes. The guillotine, with a coffin alongside, was surrounded by 100 soldiers. The usual executioner had died, and his successor, through nervousness, bungled the affair, only decapitating the culpritafter the "knife had fallen three times. The operation occupied 15 minutes."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
YEGG
Bourreau de village
avatar

Nombre de messages : 68
Age : 55
Localisation : Luxembourg
Emploi : Médecin
Date d'inscription : 20/07/2009

MessageSujet: Re: Ratages et mutilations inutiles - aurait-on pu les éviter ?    Mer 28 Avr 2010 - 19:43

Pour ma part, j'ai difficile à imaginer un condamné avec la tête ouverte à la manière d'un oeuf à la coque (sorry, mais je n'ai rien de plus explicite pour la comparaison) puisse continuer à parler car il s'agit d'un traumatisme crânien gravissime et toujours accompagné d'une perte de connaissance, sans compter l'hémorragie car il y a de gros vaisseaux sanguins dans la tête.

Mais il est possible que la décollation ait effectivement pris beaucoup de temps...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ratages et mutilations inutiles - aurait-on pu les éviter ?    Mar 14 Juin 2011 - 12:04

monseigneur a écrit:
pour faire frissonner les amateurs , je ne résiste pas au plaisir de vous transcrire une partie d'un texte (paru dans "le canard tahitien de février 1967) , et confirmée par un témoin W.Puget qui relate l'exécution de KANADRA (ou Kénadra selon certaines versions) qui eut lieu le 6 Décembre 1905 à Nouméa.

Ce dernier , détenu (pour meutre de sa belle-mère) au penitencier de l'ile des Pins avait assasssiné un soir de février pour le voler, le meilleur de ses camarades.

Condamné à mort le 21 juin , KANADRA plus de cinq mois son recours en grace qui fût rejeté.

Il s'agit probablement de Miloud-ould-Ali KHENATRA, condamné par la cour d'assises de Nouméa pour assassinat suivi de vol, et dont le dossier est mentionné « sans suite » aux Archives nationales, c'est à dire qu'aucune décision présidentielle (grâce ou rejet) ne figure dans ce dossier.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ratages et mutilations inutiles - aurait-on pu les éviter ?    Mar 14 Juin 2011 - 12:40

A voir aussi s'il ne s'est pas agi d'un "scalpage"... techniquement, une fois la lunette refermée je vois mal comment l'infortuné "patient" s'y serait pris pour s'engoncer... mais si l'on admet qu'il y soit parvenu sous force de sursauts désespérés, plutot qu'emmener la totalité supérieure de la boite cranienne, la lame aurait pu n'en "raboter" qu'une partie, épargnant les principales artères, mettant le reste à nu, et écorcher le reste jusqu'à la racine du nez.

En Indonésie, dans certains restaurants, la décollation de la partie supérieure du crâne de singes prisonniers d'un carcan de bambous et opérée de façon magistrale par le "cuisinier"... Le singe continue à vivre et à s'agiter jusqu'à ce que le "gourmet" lui prélève la cervelle d'un coup de cuillère... Je n'ai jamais effectué cette expérience cullinaire assez effroyable, mais un ami, grand voyageur, m'a certifié qu'aucune éclaboussure de sang ne venait tâcher les convives. Sachant que nous partageons plus de 90% du patrimoine génétique des quadrumanes... ? Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5595
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Ratages et mutilations inutiles - aurait-on pu les éviter ?    Dim 19 Mar 2017 - 15:05



Journal Général du Département du Loiret, n° 98 du 6 décembre 1829

_________________
"L’art est le cordon ombilical qui nous rattache au divin" - Nikolaus Harnoncourt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ratages et mutilations inutiles - aurait-on pu les éviter ?    

Revenir en haut Aller en bas
 
Ratages et mutilations inutiles - aurait-on pu les éviter ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» benkhap : 4 mois ferme ......
» hedging / swaps / réserves or du fmi et autres tragies comédies
» Y aurait-t-il de l'emploi (pour l'instant en AA) dans le 21?
» Pétrole , la catastrophe serait pire que prévu ; BP aurait touché une
» Qui aurait passer son DEA recemment

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Veuve :: CES MESSIEURS DU PETIT MATIN-
Sauter vers: