La Veuve

Forum consacré à l'étude historique et culturelle de la guillotine et des sujets connexes
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Aides, adjoints des bourreaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Javier
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 783
Localisation : Euskadi
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 07/06/2007

MessageSujet: Re: Aides, adjoints des bourreaux   Jeu 6 Aoû 2009 - 11:41

ATTENDEZ!! . . . ATTENDEZ!! . . . IL Y A DE LA VIE DANS LE FORUM !! . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemo
Fondateur
Fondateur
avatar

Nombre de messages : 1238
Age : 34
Date d'inscription : 27/01/2006

MessageSujet: Re: Aides, adjoints des bourreaux   Jeu 6 Aoû 2009 - 21:02

Bon,je ne suis peut-être pas dans la meilleure situation qui soit pour répondre : je suis KO, je viens de passer 2 heures dans les bouchons, assommé de chaleur et accablé par la migraine.

Non, tant pis, même si je suis trop cassé pour répondre sagement, allons-y ; je ne sais pas ce que vous attendez tous de ce forum. Manque de vie ? On parle de guillotine, ma foi ! Faut-il des flonflons à chaque pages, des propositions trépidantes ? Sur un sujet historique qui couvre 200 ans à peine, et somme toute assez réduit socialement (les condamnés à mort ne sont pas si légion que cela) : qu'est-ce que vous voulez trouver de nouveau au bout d'un certain temps ? Le site a 7 ans déjà, et le forum presque 4 ans ! Nous allons arriver un jour à la fin des choses. Et même si c'est une peine, ce jour-là, ce sera malgré tout une satisfaction !

Qu'attendez-vous donc ? Des félicitations ? Vous en méritez certainement, mais ne vous faites-vous pas plaisir en vous plongeant dans ces recherches ? N'est-ce pas déjà pas une récompense en soi ? La reconnaissance de vos talents et de vos découvertes doit-elle être systématique, quotidienne ? Je ne comprends pas vos revendications, d''autant que vous n'êtes pas oubliés, du moins en ce qui me concerne : quand je publie un livre, le forum et ses membres sont mentionnés dans les remerciements. Et même, pour le prochain qui concerne la Seine-et-Marne, je cite en toutes lettres le nom d'un de nos camarades habitant le département et qui a été d'une aide plus que précieuse dans la génèse de ces recherches. Ai-je tort ?

Moi, en tant qu'admin et de fondateur, je peux clore ce forum s'il ne satisfait plus quiconque, ou du moins le laisser en ligne sans qu'il n'y soit plus loisible d'y rajouter quoi que ce soit.
Je sais, c'est un peu extrême, et cette proposition certainement motivée par ma fatigue, mais j'en ai assez de voir des sujets de récrimination, des petites attaques mesquines qui provoquent la discorde, des fichiers supprimés du jour au lendemain sans raison mentionnée, etc, etc... Je n'aimais déjà pas ça sur les sites et les forums des autres, alors, encore moins sur mon propre domaine !

Si vous estimez pouvoir faire mieux, libre à vous, créez vos sites, vos forums sur le sujet, recopiez tout ce que vous voulez. Si je passe pour un connard fasciste avec mes décisions, ca m'en touche une sans réveiller l'autre.

Et enfin, pour citer le père Ubu : Merdre !

_________________
"Je suggère qu'on lui coupe la tête sans ménagement dès dimanche prochain, mais si possible après 17 heures, afin que j'aie le temps d'aller aux vêpres. (Pierre Desproges)"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laveuveguillotine.pagesperso-orange.fr/
Nemo
Fondateur
Fondateur
avatar

Nombre de messages : 1238
Age : 34
Date d'inscription : 27/01/2006

MessageSujet: Re: Aides, adjoints des bourreaux   Jeu 6 Aoû 2009 - 21:03

Georges PERRUCHOT, tapissier
Né le 21 mai 1903.
Nommé aide de seconde classe le 01 octobre 1947, en remplacement d’André Obrecht, démissionnaire (44 ans).
Nommé aide de première classe le 04 janvier 1965, en remplacement de Julien Guyot (61 ans).
Révoqué le 30 septembre 1976 (73 ans).
Décédé le 28 mars 1984 (80 ans).


Georges RIBOUR, garçon boucher
Né le 08 avril 1908 à Paris 18.
Nommé aide de seconde classe le 01 octobre 1947, en remplacement d’Henri Sabin, démissionnaire (39 ans).
Démissionne le 01 octobre 1958 (50 ans).
Décédé en ?


Gaston Edouard BERNOUD, chauffeur-transporteur
Né le 13 juillet 1915 à Paris 6.
Nommé aide de seconde classe le 01 décembre 1947, en remplacement de Gustave Galland, démissionnaire (32 ans).
Démissionne le 07 octobre 1958 (43 ans).
Décédé vers 1999 (84 ans).


Marcel Charles CHEVALIER, typographe
Né le 28 février 1921 à Montrouge.
Nommé aide de seconde classe le 01 octobre 1958, en remplacement de Georges Ribour, démissionnaire (37 ans).
Nommé exécuteur en chef le 01 octobre 1976, en remplacement d’André Obrecht, retraité (55 ans).
Mis à la retraite d’office le 10 octobre 1981 (60 ans).


Jean-Louis NAVARRE
Né le 17 avril 1928 à Bobigny.
Nommé aide de seconde classe le 16 mars 1959, en remplacement de Gaston Bernoud, démissionnaire (30 ans).
Démissionne le 15 mars 1960 (31 ans).


Roger Gabriel DEHAES
Né le 29 décembre 1933 à Montreuil-sur-Seine.
Nommé aide de seconde classe le 20 mai 1960, en remplacement de Jean-Louis Navarre, démissionnaire (26 ans).
Nommé aide de première classe le 01 octobre 1976 (42 ans).
Mis à la retraite d’office le 10 octobre 1981 (47 ans).


René CHENY
Né le 04 juillet 1934 à Paris 13.
Nommé aide de seconde classe le 04 janvier 1965 en remplacement de Georges Perruchot, nommé premier aide (30 ans).
Nommé aide de première classe le 01 octobre 1976 (42 ans).
Mis à la retraite d’office le 10 octobre 1981 (47 ans).

_________________
"Je suggère qu'on lui coupe la tête sans ménagement dès dimanche prochain, mais si possible après 17 heures, afin que j'aie le temps d'aller aux vêpres. (Pierre Desproges)"


Dernière édition par Sywan le Jeu 6 Aoû 2009 - 21:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laveuveguillotine.pagesperso-orange.fr/
Nemo
Fondateur
Fondateur
avatar

Nombre de messages : 1238
Age : 34
Date d'inscription : 27/01/2006

MessageSujet: Re: Aides, adjoints des bourreaux   Jeu 6 Aoû 2009 - 21:05

Bon, je ne voulais pas en parler, mais faute d'avoir retrouvé leurs traces, je préférais garder ce genre de détails secrets...

A vous de voir si vous arrivez à pister ces trois hommes, et si vous y arrivez, vous aurez droit à des applaudissements.

CLAP CLAP CLAP.

_________________
"Je suggère qu'on lui coupe la tête sans ménagement dès dimanche prochain, mais si possible après 17 heures, afin que j'aie le temps d'aller aux vêpres. (Pierre Desproges)"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laveuveguillotine.pagesperso-orange.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aides, adjoints des bourreaux   Jeu 6 Aoû 2009 - 21:33

Elie Köpter a écrit:
Chacun fait ce qu'il peut avec les moyens qu'il a.
L'essentiel est de partager.
Moi quand je donne, je ne m'attends pas à recevoir des lauriers.
Dans ce forum, j'apprends, je me cultive, j'essaie de faire connaître.
Toujours est-il que ce forum est vivant car il y a des visites quotidiennes.
Et depuis le temps qu'il existe, il est sûr que l'on commence à épuiser toutes les données susceptibles de concerner la Veuve.
Mais c'est un forum dont je ne me lasse pas.
Eh ben ! C'est exactement ce que je pense...Merci, Elie, pour l'avoir écrit, et certainement mieux que moi :cheers: Very Happy !
Et que la Paix soit avec nous tous... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: En prime...Petite question (Idiote ?)...   Jeu 6 Aoû 2009 - 21:41

"Patron", Bernoux est parfois mentionné comme étant coiffeur...Je sais aussi qu'il a terminé son parcours professionnel comme éleveur d'escargots du côté d'Angoulême, ce qui tendrait à prouver que "La Bécane" mène à tout...
Cela dit, on peut exercer le métier de chauffeur-transporteur avec un CAP de coiffure...Staline a bien été séminariste...!
Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Nemo
Fondateur
Fondateur
avatar

Nombre de messages : 1238
Age : 34
Date d'inscription : 27/01/2006

MessageSujet: Re: Aides, adjoints des bourreaux   Jeu 6 Aoû 2009 - 23:29

Nuance. Bernoud (avec un D) n'était pas coiffeur, il possédait un salon de coiffure dont son épouse était la patronne, avenue de la Convention. Mme Desfourneaux venait s'y faire sa permanente, et vous savez comment sont les femmes, ca parle de tout, y compris des métiers du mari et des aides démissionnaires. C'est comme ça qu'il est entré dans les hautes oeuvres, forcément.

J'ai eu son fils au téléphone, voici déjà quelques années, et il m'a évoqué un peu la façon de penser de son père, qui était décédé dans la région d'Angoulême vers 1999.

_________________
"Je suggère qu'on lui coupe la tête sans ménagement dès dimanche prochain, mais si possible après 17 heures, afin que j'aie le temps d'aller aux vêpres. (Pierre Desproges)"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laveuveguillotine.pagesperso-orange.fr/
Boisdejustice
Monsieur de Paris
avatar

Nombre de messages : 1451
Age : 59
Localisation : USA
Emploi : Ingenieur
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: Aides, adjoints des bourreaux   Ven 7 Aoû 2009 - 1:11

Sylvain,

J'espere que mon message n'a pas ete pris pour une plainte. Je ne demande pas de remerciement ni de recompense pour ce que je poste ici. Je fais les recherches sur le sujet pour ma propre edification et si je puis en faire profiter d'autres, tant mieux.

Comme tous ceux qui frequentent le forum j'aimerais bien voir plus d'activite mais cela ne peut pas se forcer. Le sujet est assez limite et avec la quantite d'informations deja presentees ici il y a peu de choses nouvelles a decouvrir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://boisdejustice.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aides, adjoints des bourreaux   Ven 7 Aoû 2009 - 8:03

Boisdejustice a écrit:
Sylvain,

J'espere que mon message n'a pas ete pris pour une plainte. Je ne demande pas de remerciement ni de recompense pour ce que je poste ici. Je fais les recherches sur le sujet pour ma propre edification et si je puis en faire profiter d'autres, tant mieux.

Comme tous ceux qui frequentent le forum j'aimerais bien voir plus d'activite mais cela ne peut pas se forcer. Le sujet est assez limite et avec la quantite d'informations deja presentees ici il y a peu de choses nouvelles a decouvrir.
Bonjour, Michaël !
Ai remarqué, et je ne dois pas être le seul, que les divers forums, quelqu'en soit le sujet, sont soumis à une activité saisonnière ...Il suffit qu'un ou deux contributeurs prolifiques s'absentent en même temps, l'activité s'en ressent immédiatement.A titre personnel, suis membre de 3 autres forums en plus de celui-ci,le phénomène est le même
partout.Ne nous lançons donc pas dans l'auto-flagellation What a Face !
En plus, nous avons sans doute des membres qui comprennent le français (+/-), mais
sans oser l'écrire, il ne "posteront" donc pas Surprised
Bonne journée à tous !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aides, adjoints des bourreaux   Ven 7 Aoû 2009 - 8:12

Sywan a écrit:
Nuance. Bernoud (avec un D) n'était pas coiffeur, il possédait un salon de coiffure dont son épouse était la patronne, avenue de la Convention. Mme Desfourneaux venait s'y faire sa permanente, et vous savez comment sont les femmes, ca parle de tout, y compris des métiers du mari et des aides démissionnaires. C'est comme ça qu'il est entré dans les hautes oeuvres, forcément.

J'ai eu son fils au téléphone, voici déjà quelques années, et il m'a évoqué un peu la façon de penser de son père, qui était décédé dans la région d'Angoulême vers 1999.
Salut, "Patron" !
Si j'ai écrit BERNOUX, c'est que c'est la graphie retenue par Obrecht lui-même Embarassed Merci d'avoir rectifié ce point d'histoire Wink
Revenir en haut Aller en bas
Lalonde
Condamné à mort


Nombre de messages : 7
Age : 60
Date d'inscription : 31/12/2009

MessageSujet: Re: Aides, adjoints des bourreaux   Ven 1 Jan 2010 - 18:15

je suis entièrement d'accord avec Elli et j'espère que ce forum à acore de belles années devant lui, car il faut bien comprendre que l'on à toujours à apprendre même si le sujet semble épuise, pour ma part j'en doute. Pour ceux qui sembles croire que l'ont a fait le tour il n'est pas utile de décourager les autres et les nouveaux inscrit; ET J'ECRIS CECI SANS COLERE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marion
Condamné à mort


Nombre de messages : 3
Age : 31
Emploi : éditeur
Date d'inscription : 23/07/2010

MessageSujet: photos Desfourneaux   Ven 30 Juil 2010 - 14:22

Bonjour!
Je suis en quête de photographies d'Henri Desfourneaux, j'aurais besoin de savoir dans quelle banque d'image me les procurer, éventuellement à qui appartiennent les droits de reproduction...
Merci d'avance pour votre aide!Smile

Marion
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemo
Fondateur
Fondateur
avatar

Nombre de messages : 1238
Age : 34
Date d'inscription : 27/01/2006

MessageSujet: Re: Aides, adjoints des bourreaux   Ven 30 Juil 2010 - 15:10

J'espère que ce n'est pas pour une biographie, sinon, je vais faire une attaque...

_________________
"Je suggère qu'on lui coupe la tête sans ménagement dès dimanche prochain, mais si possible après 17 heures, afin que j'aie le temps d'aller aux vêpres. (Pierre Desproges)"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laveuveguillotine.pagesperso-orange.fr/
Marion
Condamné à mort


Nombre de messages : 3
Age : 31
Emploi : éditeur
Date d'inscription : 23/07/2010

MessageSujet: Re: Aides, adjoints des bourreaux   Ven 30 Juil 2010 - 15:13

Non pas le moins du monde! C'est un récit romancé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hdesmorest
Bourreau départemental


Nombre de messages : 237
Age : 106
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Henri Sabin - aide de Deibler fils   Dim 12 Sep 2010 - 14:56

Henri Léon Sabin, est né le 31 octobre 1885 à Paris (12ème arr.), fils d' Eugène, poseur, et d' Anne Digoix, sans profession. Il s'est marié en premières noces à Louise Amélie Rogis* le 11 août 1914 à Paris (13ème arr.) et en secondes à Marie Louise LOISY, le 2 octobre 1948 à Liancourt (Oise). Henri Sabin est décédé à Mogneville (Oise).



* fille de Louis ROGIS (dit Gros Louis), autre aide d'Anatole DEIBLER.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aides, adjoints des bourreaux   Dim 19 Sep 2010 - 20:01

Bonsoir, Sylvain !
Sur ce même personnage, voir mon post "Henri S...."du 11/06/2009, qui n'a jamais reçu de réponse, bien que le sujet soit, disons, "sensible " !
Bonne soirée
Revenir en haut Aller en bas
hdesmorest
Bourreau départemental


Nombre de messages : 237
Age : 106
Date d'inscription : 23/04/2010

MessageSujet: Re: Aides, adjoints des bourreaux   Dim 19 Sep 2010 - 20:43

Bonsoir Pierrepoint,

Il est très difficile, pour ne pas dire impossible, de faire la part du vrai et du faux dans le cas de la mort du fils Desfourneaux et par là même dans les relations Sabin/Desfourneaux père. Si ce dernier l'a conservé comme aide, on peut supposer : soit que Sabin n'avait rien à voir avec la mort de René Desfourneaux, soit s'il y était mêlé (de loin), Desfourneaux a dû prendre sur lui, nécessité professionnelle oblige (même si cela parait bien difficile à concevoir, je vous l'accorde). Quoi qu'il en soit, nous en serons, c'est mon avis, toujours réduit aux hypothèses.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aides, adjoints des bourreaux   Mar 21 Sep 2010 - 17:38

Bonsoir, Sylvain !
Sur l'affaire Desfourneaux fils, me suis fié à Delarue, qui est une des sommités en la matière qui nous réunit sur ce forum !
Cela dit, Delarue, comme nous tous n'est pas infaillible...En particulier, il porte crédit à la légende des 9guillotinés de Desfourneaux à la Santé au printemps 1944, alors qu'il est établi qu'ils ont été fusillés par une équipe de miliciens.
Je crois que la question de la mort de René Desfourneaux restera ouverte longtemps.
Bonne soirée.
Revenir en haut Aller en bas
ARFALZ
Bourreau de village
avatar

Nombre de messages : 83
Age : 60
Localisation : PAYS DE LOIRE
Emploi : Direction Ressources Humaines
Date d'inscription : 29/08/2010

MessageSujet: Les aides du bourreau   Mer 17 Nov 2010 - 18:38

Bonjour,

J'aimerais savoir qui étaient les aides du bourreau: y-avait il une hiérarchie "administrative"? Y-avait il des titulaires et des remplaçants?

LOrs de l'execution, qui faisait quoi? Je suppose de l'éxecuteur était à son poste ainsi que "le photographe"; sauf erreur, il y avait trois aides supplémentaires pour mettre le condamné dans la lunette...

A. OBRECHT raconte être allé dans le cellule de BONTEMPS lors de la double execution BUFFET/BONTEMPS? Etait-ce courant? On peut penser que l'executeur devait à un moment ou à un autre jauger des difficultés rencontrée?

Y- avait il des "aides de second rang", chauffeur, monteur/démonteur....

Merci d'avance de vos réponses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CARNIFEX
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1511
Age : 46
Localisation : Angers(Maine et Loire)
Emploi : Justice
Date d'inscription : 20/02/2006

MessageSujet: Re: Aides, adjoints des bourreaux   Mer 17 Nov 2010 - 19:04

L'exécuteur en chef était le seul nommé par la chancellerie.

Les aides étaient nommés et choisis par lui de façon discrétionnaire. La chancellerie n'avait pas son mot à dire. Vu la nature particulière du travail à effectuer, personne n'avait intérêt à lui mettre des bâtons dans les roues et le contredire.

Par contre le nombre d'aides était codifié.

Ainsi, lorsque les commissions de province existaient il y avait tant d'aides selon la population du ressort. (Je n'ai plus le nombre en tête, lequel variait selon les époques)

Il y avait également des aides de 1ère classe et des aides de seconde classe. Tout comme l'exécuteur les aides ont longtemps fait partie de lignées d'exécuteurs et le devenaient eux-même par la suite.

En principe l'exécuteur se limitait à surveiller le montage de la machine et à appuyer sur la manette.

Mais il allait toujours dans la cellule du condamné pour en "prendre possession" et signer la levée d'écrou. Cela lui servait très certainement aussi à jauger le "client", pour savoir s'il allait lui causer du tracas ou s'il allait se laisser faire.

Pour qu'une exécution se passe sans anicroche chacun devait obligatoirement avoir un rôle pré-défini et savoir exactement ce qu'il devait faire.

Certains exécuteurs avaient également pour habitude d'entrer par surprise dans la cellule du condamné et le ligoter aussitôt, afin d'éviter toute mauvaise surprise. Quand on sait qu'il arrivait qu'un condamné (qui n'avait plus rien à perdre) morde les aides en train de le ligoter, on comprend le pourquoi de cette pratique.

Le prêtre gémissait ainsi qu'il fallait délier le condamné pour qu'il puisse communier.

_________________
Potius mori quam foedari
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ARFALZ
Bourreau de village
avatar

Nombre de messages : 83
Age : 60
Localisation : PAYS DE LOIRE
Emploi : Direction Ressources Humaines
Date d'inscription : 29/08/2010

MessageSujet: Une anecdote   Jeu 18 Nov 2010 - 12:00

Le comédien et directeur de Théatre Victorien SARDOU voulant assister à la décapitation de Trautmann, avait obtenu des autorités d'être placé auprès de la guillotine.
Quand le bout le bourreau arrive, Sardou aperçoit avec lui un de ses aides qu'il croit connaître et qui lui dit en passant :
« vous nous reconnaissez pas M. Sardou?"
"ma foi.."
"je suis un de vos machinistes. J'ai encore joué hier soir au vaudeville."
"Et ce matin?"

l'homme sourit : « eh bien voilà. De temps en temps, je fais des extras ».


Source: l'amateur d'anecdotes de Raymond CASTANS Editions de Fallois. Paris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelayde
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5705
Localisation : Pays d'Arles
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Il ne faut pas supprimer la peine de mort parce que...   Sam 21 Mai 2011 - 15:15


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aides, adjoints des bourreaux   Dim 22 Mai 2011 - 0:11

Bonsoir, Carnifex !
L'exécuteur prenait possession du condamné et signait la levée d'écrou au greffe, et non pas dans la cellule...M. Cieutat décrit tout le processus dans ses souvenirs, cela dit, il n'est pas exclu que certains exécuteurs du XIX° siècle (cf. Heidenreich lors de l'exécution de l'abbé Verger) soient allés dans la cellule de leur client.
Je n'ai pas trouvé d'exemple depuis 1871, suis intéressé de savoir ce qu'il en est exactement.Pour ce qui est d'Obrecht allant chercher Bomtems, voir post de notre ami ARFALZ, je suis certain du contraire après avoir relu le récit bien connu de M° Badinter.
Revenir en haut Aller en bas
CARNIFEX
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1511
Age : 46
Localisation : Angers(Maine et Loire)
Emploi : Justice
Date d'inscription : 20/02/2006

MessageSujet: Re: Aides, adjoints des bourreaux   Mar 24 Mai 2011 - 16:00

Exact: c'est bien au greffe que se signait la levée d'écrou.

Par contre, je croyais bien que l'exécuteur allait dans la cellule. Mais je ne suis pas expert. Wink

_________________
Potius mori quam foedari
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aides, adjoints des bourreaux   Mar 24 Mai 2011 - 17:46

CARNIFEX a écrit:
Exact: c'est bien au greffe que se signait la levée d'écrou.

Par contre, je croyais bien que l'exécuteur allait dans la cellule. Mais je ne suis pas expert. Wink
Bonjour à toute l'équipe !
Je nuance mon propos : Les exécuteurs d'Algérie allaient dans les cellules, Roch le faisait systématiquement, ses successeurs moins régulièrement, ou alors envoyaient
un, voire plusieurs adjoints.Rien de ceci n'était codifié, bien sûr.
Source : Souvenirs de F. Meyssonnier.
Bonne soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aides, adjoints des bourreaux   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aides, adjoints des bourreaux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Aides, adjoints des bourreaux
» Qui a obtenu aides/subventions pour créer son entreprise?
» Femmes et créatrices d'entreprise : zoom sur les aides
» Les aides gouvernementales pour l'Aeronautque !
» Liste de 13 800 bourreaux et parentèle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Veuve :: CES MESSIEURS DU PETIT MATIN-
Sauter vers: